Communiqués


23 janvier 2018

L'Institut national des mines dresse son bilan annuel


conferences_001.jpg


L'INSTITUT NATIONAL DES MINES DRESSE SON BILAN DE LA DERNIÈRE ANNÉE

En ce début d’année 2018, l’Institut national des mines (INMQ) souhaite faire le bilan de ses activités en soulignant sept réalisations majeures qui ont particulièrement ponctué l’année 2017. 

Réalisation d’une mission exploratoire sur la formation minière en Australie

Une délégation de quatre (4) représentants de l’Institut a participé à une mission en Australie. L’objectif principal était d’établir de nouveaux contacts d’affaire avec une douzaine d’organisations du secteur de l’éducation et du secteur minier afin de documenter la démarche d’automatisation de l’industrie minière australienne et son impact sur la nature du travail et sur l’offre de formation. Les observations de l’INMQ guideront la rédaction d’un avis au ministre et d’un rapport au cours de l’année 2018.
 
Colloque sur les compétences numériques en contexte minier

Dans le cadre de Québec mines, l'INMQ a organisé à nouveau un colloque annuel ayant pour thème les compétences numériques en contexte minier. Près d’une centaine de participants ont pu en apprendre davantage sur les pratiques d'avant-garde dans la formation de la main-d'oeuvre actuelle et future, dans un contexte de numérisation et d'automatisation de l'industrie. L'atelier et le panel de discussion ont permis aux participants d'échanger à propos des préoccupations actuelles en matière de formation minière. Les données recueillies lors de l’atelier sont traitées actuellement afin de mener à la publication d’un cadre de référence de compétences essentielles pour l’intégration des travailleurs à la mine 4.0.

Réalisation de vidéos en réalité virtuelle

En vue de faire découvrir la diversité des métiers liés au secteur minier, l’INMQ a réalisé une première au Québec, trois capsules vidéos en réalité virtuelle. En plus de présenter des travailleurs, la vidéo permet de vivre une immersion à l’intérieur d’une mine à ciel ouvert de la Côte-Nord et d’une mine souterraine de l’Abitibi-Témiscamingue. Ces vidéos seront bientôt disponibles pour les enseignants, les conseillers en orientation pédagogique ainsi que pour le grand public.

Nouvelle planification stratégique

Lors de sa création en 2010, l’Institut a reçu le mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon la vision concertée de tous les acteurs du secteur minier. Au fil des ans, l’Institut a développé une expertise unique qu’elle partage avec ses partenaires institutionnels et corporatifs pour orienter les décisions stratégiques gouvernementales dans les limites de la
mission qui lui a été confiée. La planification stratégique 2018-2023, s’inscrit dans la continuité des travaux du premier plan stratégique 2011-2016. L’Institut national des mines s’inspire du bilan de ses réalisations antérieures et poursuivra ses travaux orientés vers l’innovation dans la formation minière. Le document final est en attente d’approbation par le Conseil des ministres.

Publication du rapport « Favoriser la sécurisation culturelle des Autochtones en formation minière au Québec »

La sécurisation culturelle en contexte éducatif met en lumière l’importance d’intégrer des approches culturellement signifiantes pour la réussite éducative des Autochtones notamment, mais pas uniquement en formation minière. La publication de cet ouvrage visait, entre autres, à contribuer à l’étude du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) sur la situation au nord du 49e parallèle en proposant des pistes d’action à considérer lors de l’élaboration de nouvelles offres de formation. L’essai a permis de conclure en proposant trois (3) pistes d’action. Cet ouvrage a fait l’objet de traduction vers l’anglais afin de mieux atteindre la clientèle cible autochtone du Nord-du-Québec.

Lancement officiel du rapport sur l’École d’été en géologie de terrain

L’INMQ a dressé le bilan de dix ans d’existence d’un programme universitaire très original, l’École d’été en géologie de terrain mise sur pied conjointement par l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) et l’Université de Lorraine, en France. L’École accueille des étudiants universitaires du deuxième cycle provenant de divers pays de la francophonie. Elle combine un enseignement intensif sur le terrain et des stages de 4 mois en entreprises sur le thème de l’exploration minière. L’INMQ conclut qu’en se réinventant constamment pour répondre à un véritable besoin, l’École jouera encore pendant de nombreuses années un rôle important pour valoriser et faire rayonner sur la scène internationale la qualité de la formation en géologie dispensée au Québec.  

Publication du "Portrait de la formation minière dispensée par les entreprises minières à leur personnel"

Le « Portrait de la formation dispensée par les entreprises minières à leur personnel » est une analyse comparative des données recueillies auprès des entreprises minières, une première fois en 2013 et une deuxième fois en 2016. De nouveaux objectifs ont été intégrés à la récente enquête afin de prendre en considération les tendances émergentes auxquelles font face les entreprises minières comme la formation en ligne et la formation par simulateur. En vue de poursuivre sa réflexion, l’INMQ conclut en formulant trois (3) nouvelles recommandations.


Pour l’année 2018, conformément avec la mission qui lui est confiée, l’Institut présentera au ministre de l’Éducation un avis sur la transformation numérique. Il déposera également un rapport à la suite de ses observations lors de la mission en Australie. Enfin, l’INMQ poursuivra le développement d’un partenariat récent établi avec l’Université de New South Wales en Australie pour la diffusion d’outils de formation minière faisant appel à la réalité virtuelle.

L’INMQ poursuivra aussi ses efforts en matière de formation numérique en collaboration avec les établissements d’enseignement en vue de réaliser des vidéos interactives pour la formation des superviseurs de premier niveau dans le secteur minier.

Finalement, il est déjà prévu que l’Institut organisera à nouveau un colloque de réseautage et d’échanges pendant Québec Mines 2018. Cette journée qui rassemble annuellement les acteurs du secteur de l’éducation et du secteur minier permettra de mettre en valeur les initiatives de formation de différents groupes et d’échanger avec les représentants de l’industrie à propos de la transformation numérique de leur secteur d’activité. 

L’Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier. 

 


Consultez tous les communiqués [+]