Communiqués


18 novembre 2014

INVITATION AUX MÉDIAS ET LA POPULATION : Un simulateur d’engin minier présenté à Québec Mines 2014 : un outil incontournable pour l’avenir de la formation minière au Québec


simulateur_bandeau_accueil.jpg


Dans le cadre de Québec Mines 2014, l’Institut national des mines (INMQ) invite la population et les professionnels des médias à venir vivre une expérience unique. Conçu et construit à Montréal, le simulateur CAE Terra sera sur place au Centre des congrès de Québec durant la durée de l’événement. Les visiteurs pourront même expérimenter cet outil à la fine pointe de la technologie.

Un contexte minier favorisant ce type de technologie

Au Québec comme ailleurs dans le monde, il est désormais possible d’exploiter à ciel ouvert des gisements de métaux précieux et usuels dont la teneur métallique est de plus en plus faible. La rentabilité de ces exploitations dépend alors de la capacité de déplacer, broyer et traiter chaque jour une quantité de matériel considérable. 

Les compagnies qui opèrent ces mines à ciel ouvert ont recours à des équipements miniers surdimensionnés, par exemple des camions de 240 tonnes et 400 tonnes ainsi que les chargeuses hydrauliques correspondantes. Dans ce contexte, le simulateur devient un outil de formation incomparable. Il permet de reproduire les conditions d’utilisation d’un vaste éventail de matériel minier d’un réalisme inégalé. Le simulateur offre la chance de reproduire des manœuvres multiples de l’opérateur liées à des tâches réelles en contexte de travail. 

Le simulateur, un réalisme bien au-delà du jeu vidéo

Le simulateur a été conçu afin d’offrir une formation intuitive. Ainsi, l’apprenant est en mesure d’expérimenter son futur travail, et ce, en lien avec la formation déjà donnée en classe. « Le réalisme est frappant. De plus, le simulateur est un outil d’apprentissage qui est proposé en toute sécurité et à moindre coût comparativement à l’usage de l’équipement réel », a souligné le président-directeur général de l’Institut national des mines, monsieur Robert Marquis. Grâce au simulateur, les apprenants peuvent expérimenter des situations normales et reproduire des situations complexes, telles que la crevaison, la panne d’essence, des problèmes techniques et la conduite dans des conditions hivernales. Ainsi, le simulateur fait vivre des situations inhabituelles et souvent impossibles à expérimenter durant des stages de formation sur des équipements réels.

Les visiteurs de Québec Mines 2014 sont invités aux portes ouvertes, demain le mercredi 19 novembre, au Centre des congrès de Québec afin d’expérimenter le simulateur CAE Terra. Les journalistes peuvent joindre en tout temps la conseillère en communication de l’INMQ afin de convenir d’un moment pour expérimenter le simulateur sur place.

L’Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier. L’institut a publié, il y a quelques jours, un rapport d’enquête sur l’enseignement par simulateur dans le domaine minier.

- 30 –

Source : Karine Lacroix
             Conseillère en communication
Institut national des mines
             Cell. : 819 860-7410
www.inmq.gouv.qc.ca


 

Consultez tous les communiqués [+]