Étienne boulay en ouverture du Colloque sur l'approche orientante 2019


par Karine Lacroix, conseillère en communication
Institut national des mines




Depuis maintenant 18 ans, l’Association québécoise d’information scolaire et professionnelle (AQISEP) tient le Colloque sur l’approche orientante. Rassemblant plus de 500 acteurs du milieu de l’éducation au Québec composés de conseillères et conseillers en orientation de même que d'enseignantes et d'enseignants, l’événement s’échelonnant sur trois jours, c’est près d’une soixantaine de conférences qui ont été offertes sur des sujets variés touchant la persévérance scolaire, la motivation, l’information scolaire et les compétences à développer.  

Étienne Boulay : savoir se dépasser

Cette année, la conférence d’ouverture  a permis d’entendre le parcours impressionnant de la personnalité sportive, Étienne Boulay. Sans repère visuel et notes de conférence, l’ancien footballeur des Alouettes a ouvert avec aisance l’événement tenu à Victoriaville. Pendant plus d’une heure, l’athlète a expliqué toutes les étapes et les efforts considérables qu’il a dû fournir pour atteindre son rêve : devenir un joueur de football professionnel. 

Durant sa conférence, il a souligné l’importance de trouver un sens à l’école pour les jeunes. Obtenir de bonnes notes pour être repêché dans des ligues universitaires américaines a été l’une de ses motivations sur les bancs d’école. Son intensité et sa détermination à atteindre ses objectifs ont impressionné les participants rassemblés. Récipiendaire de 3 coupes Grey, Étienne Boulay a rencontré de nombreuses embûches après sa carrière professionnelle. Il a d’ailleurs eu à surmonter des problèmes de consommation excessive. Il est devenu animateur d'émissions télévisées et conférencier depuis la fin de sa carrière de footballeur, en 2013. Malgré ses péripéties, il s’est exprimé avec grande humilité devant la foule. 

« Contrôler ce que l’on peut contrôler » et « Ce n’est pas de travailler fort qui est important, mais de travailler intelligemment » demeurent les deux expressions inspirantes pour l’équipe de l’Institut national des mines, présente à l’événement.


Le plan d’action numérique et compétences entrepreneuriales des jeunes

Le directeur de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation et professeur titulaire à l’Université de Montréal, monsieur Thierry Karsenti, a présenté une conférence sur les compétences essentielles à développer chez les jeunes en faisant un lien avec deux référentiels qui seront lancés très bientôt, l’un pour les enseignantes et les enseignants et l’autre pour les élèves. M. Karsenti a présenté les 22 principales compétences nécessaires à l’école pour le marché du travail de demain. Plusieurs compétences ont rejoint les travaux de l’Institut national des mines, en voici quelques-unes qui ont retenu son attention :

· Apprendre à apprendre (apprendre à partir des échecs aussi) – apprendre avec les outils du jour comme la vidéo 360;
· Collaborer (habiletés interpersonnelles à développer);
· Communiquer (oral, à l’écrit, sur les réseaux sociaux) Ex. : www.bonpatron.com pour améliorer son français;
· Posture de développement professionnel (amener les jeunes à comprendre que c’est important la formation tout au long de la
vie) – autonomie professionnelle;
· Résolution de problèmes;
· Compétence technologique.

De plus, le chercheur émérite du secteur de l’éducation a également proposé une autre conférence, cette fois sur 21 idées pédagogiques à explorer. Voici les 10 plus inspirantes de l’INMQ : 

1.     Explorer l’usage de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée ;
2.     Amener les élèves à créer avec le numérique; 
3.     Favoriser la collaboration;
4.     Développer les compétences numériques des jeunes;
5.     Développer l’esprit critique;
6.     Faire confiance à tous les apprenants;
7.     Tirer profit des technologies que les apprenants utilisent souvent;
8.     Apprendre à apprendre avec le numérique ;
9.     Explorer l’usage de l’intelligence artificielle en éducation;
10.   Apprendre aux élèves à exploiter tout le potentiel des outils numériques pour mieux écrire.

Pour consulter les 21 idées pédagogiques, veuillez visiter le site Web de monsieur Karsenti.

Les compétences du 21e siècle : regard sur les métiers et les professions du futur

Près d’une vingtaine de participants ont assisté à la première conférence donnée par l’Institut national des mines au Colloque sur l’approche orientante. Durant la conférence, l’Institut national des mines (INMQ) a expliqué le concept de l’industrie 4.0 dans le secteur minier, mais également l’importance du développement des compétences du 21e siècle, et ce, dès le primaire. Les résultats préliminaires d’une recherche sur les compétences nécessaires dans le secteur minier menée par l’INMQ, en collaboration avec l’Association minière et le CSMO Mines étaient révélés pour la première fois devant public avant la diffusion officielle dans les prochaines semaines. De plus, l’Institut a élaboré une liste de certaines formations qui évolueront au cours des prochaines années ainsi que les nouveaux emplois créés. Voici un aperçu :

Métiers ou professions qui évoluent actuellement dans le secteur minier québécois :

1.     Opératrice ou opérateur de camion, de foreuse et chargeuse-navette; 
2.     Mécanicienne ou mécanicien;
3.     Technicienne ou technicien minier;
4.     Géologue.

Quelques nouveaux types d’emploi qui apparaîtront notamment dans le secteur minier : 

1.     Ingénieure ou ingénieur mécatronique;
2.     Analyste de données industrielles (big data); 
3.     Coordonnatrice ou coordonnateur de robots;
4.     Experte ou expert en communication et en système d’ingénierie;
5.     Pilote de drone;
6.     Responsable de la cybersécurité. 

Prochainement, l’infolettre MineAvenir de l’INMQ présentera un article plus en profondeur sur le sujet de cette conférence.

Prochain colloque sur l’approche orientante : 25-26-27 mars 2020

Les organisateurs ont été très heureux du dénouement de l’événement :« Ce fut le meilleur colloque depuis quelques années : personnes-ressources inspirantes, accueil et logistique dynamiques, contenus innovants et lieu de l’événement intéressant. Ça m’a donné des ailes pour continuer! », a exprimé le président de l’AQISEP, monsieur Gaston Leclerc.  Pour en savoir plus, nous vous invitons à suivre l’organisation sur leur site Web